Chaire Jean Monnet

https://wayback.archive-it.org/12090/20210123162117/https://eacea.ec.europa.eu/sites/eacea-site/files/logosbeneficaireserasmusleft_withthesupportof.jpg

 

CHAIRE JEAN MONNET 2017

DECISION 2017 – 2021 / 001 – 001 *

PROJECT NUMBER 587337-EPP-1-2017-1-FR-EPPJMO-CHAIR

 

*« Le soutien de la Commission européenne à la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu, qui reflète uniquement le point de vue des auteurs, et la Commission ne peut pas être tenue responsable de toute utilisation qui pourrait être faite des informations qu’elle contient ». 

Projet

La Chaire de Sociologie de l’Administration et des Politiques Européennes de la Sorbonne a pour but de créer une véritable filière d’études européennes (de L à D) au sein du département de Science Politique de Paris 1 et, plus largement, de favoriser une dynamique pluridisciplinaire sur les questions européennes en Sorbonne. Elle vise ainsi à :

  • Soutenir le nouveau parcours de master d’affaires publiques européennes mis en œuvre en 2016-17 (M1 et M2) par la création d'un cours nouveau en Licence 2 (L) de science politique et d'un module professionnalisant incluant une préparation aux concours de l’UE ainsi qu’une meilleure intégration de la recherche en M2.
  • Renforcer la formation doctorale et des jeunes enseignants sur l’UE dans une dynamique interdisciplinaire et internationale.
  • Développer des recherches innovantes et au carrefour de plusieurs disciplines sur la sociologie de l’administration et les politiques de l’UE
  • Valoriser les études européennes dans le débat scientifique national et international, auprès du personnel politique et administratif en France, et dans l’espace public.

A ces fins, la chaire crée une forte synergie entre les objectifs d’enseignement, de recherche et de formation à la recherche et la production de livrables (ouvrage, videos, Kit pédagogique en ligne) destiné à rendre plus accessible la matière aux étudiants, aux professionnels de l’action publique en France et à l’étranger ainsi qu’à un large public.

Sur le moyen terme, cette Chaire contribuera également à la réflexion sur la structuration d’un pôle pluridisciplinaire d’études européennes en Sorbonne, associant ses partenaires en France (ENA, ESCP Europe) et à l’étranger (Réseau Europaeum).


The Chair of Sociology of EU Administration and Policies aims to introduce EU studies into Paris 1's political science department and to enhance pluridisciplinary dynamics at the Sorbonne. It thus aims to:

- Support the new Master of European Public Affairs implemented in 2016-17 by the creation of a new course at the bachelor level, the professionalization of students (including to prepare them for the open competitions to enter into EU institutions) and a better integration of research to better acces to Ph D.

- Strengthening Ph.D. and Post-Doc (including young teachers) training on the EU in an interdisciplinary and international dynamics.

- Developing innovative research at the crossroads of several disciplines on the sociology of administration and EU policies- Valuing these activities in the French and the international scientific debate, in the French public debate and toward political and administrative staff.

To this end, the chair creates a strong synergy between the objectives of education, research and research training and with the production of teaching materials (books, videos, on line education packs) to make the EU administration and policies more accessible to students, public policies officials in France and abroad as well as to a wider audience. Finally, the chair will contribute to promote activities and reflections toward the construction of a pluridisciplinary European centre in Paris 1 and with its partners in France and abroad at midterms.

Project card/Erasmus+ : https://ec.europa.eu/programmes/erasmus-plus/projects/eplus-project-details/#project/587337-EPP-1-2017-1-FR-EPPJMO-CHAIR

Titulaire de la chaire 

Professeur Didier Georgakakis

 https://didiergeorgakakis.academia.edu

Résumé des ressources personnelles engagées dans le projet.

• Professeur à Paris 1, Prof. Vis. au Collège d’Europe de Bruges.

• Un des initiateurs de la sociologie politique de l’UE. Contribution scientifique reconnue, fort potentiel de rayonnement (Top2% sur Academia.edu).

Expérience de la gestion de projet. A l’origine du pôle de politique européenne de Strasbourg entre 2000-2012 (dir. centre CNRS, master de 80 étudiants, PEAP, projet Labex).

• Expérience de la formation de fonctionnaires, collaborations régulières avec l’ENA (incl. membre de jury et de la commission de réforme du concours sur les questions européennes, dir. master-joint), membre du comité de la Revue française d’administration publique et de groupes d’experts au SGAE.

• Positions académiques propices aux effets de levier : Vice-Pdt de l’Association française de science politique et de la Confédération européenne des associations de science politique (ECPSA), membre du Conseil de l’Alliance Athena des SHS (CPU-CNRS) et des membres fondateurs de l’Alliance européenne des sciences humaines et sociales (EASSH).

Impact escompté

Le projet vise à stimuler, et simultanément renouveler, la connaissance sur l’UE auprès de trois groupes cibles :

  • Les étudiants et les enseignants-chercheurs.

S’agissant de Paris 1, la création d’une filière complète de cours sur l’intégration européenne du L au D, les nouveaux dispositifs de formation et de recherche les étudiants de science politique et des filières mixtes droit/SP, Histoire/SP, Philo/SP, Eco/SP. Cette première Chaire en science politique permettra en outre à cette discipline de rejoindre celles qui se sont historiquement investies dans les questions européennes et de créer les conditions concrètes d’une réflexion en faveur d’un futur pôle européen pluridisciplinaire à Paris 1 et avec ses partenaires.

L’accent mis sur l’enseignement et la recherche sur la sociologie de l’administration européenne en Sorbonne pointe la nécessité de désenclaver les études sur l’administration et singulièrement les études sur l’Union européenne en les liant davantage à des perspectives au croisement des disciplines en particulier ici la sociologie, l’histoire, la science politique et l’anthropologie.

Les positions occupées par le candidat à la Chaire dans les associations nationales et européennes de SP et de SHS augurent enfin de solides effets de levier pour la diffusion et la valorisation des études européennes ainsi que pour une ouverture interdisciplinaire des SHS européennes.

  • Les professionnels de l’administration et des politiques publiques.

La diffusion auprès des acteurs professionnels, et en particulier des fonctionnaires est une dimension importante du projet, qui passe à la fois par la formation initiale (en Sorbonne, dans le master avec l’ENA, etc.), en formation continue (en collaboration avec l’ENA) et par des opérations comme le séminaire sur l’administration européenne. Cet impact est potentiellement multiplié par la présence du candidat dans les lieux de la formation et de la recherche professionnelle (ENA, revue française d’administration publique), dans les groupes d’experts du SGAE, ou dans les lieux de réflexions sur la fonction publique européenne

  • Un public plus large.

Le projet portera en outre une attention particulière à l’utilisation des ressources publiques en ligne et ouverte (Open-source, ressource éducative en ligne) à la fois par les circuits offerts par l’Université (EPI) et le CNRS (Hal SHS) que les sites de ressources internationaux (comme Academia.edu ou research gate) qui seront systématiquement mis en lien, de façon à favoriser l’accès le plus direct et immédiat, y compris dans des pays éloignés (cf. point suivant) ainsi qu’aux projets de bonne vulgarisation et d’interface entre en travaux académique et espace public.


Réalisations

La Chaire a rempli le programme prévu. En particulier, elle a consisté dans la création un tout nouveau cours d'introduction à la politique européenne en Licence 2 de science politique de 36 heures qui a par la suite été rendu obligatoire en doubles licences science/politique/droit et science politique/économie. En plus du cours d'amphithéatre dont la création était prévue, le succès rencontré par la Chaire a permis de créer des cours nouveaux de travaux dirigés pour accompagner les étudiants par groupe, ce qui a permis d'augmenter substantiellement le nombre d'heures par rapport à l'objectif initial et d'associer 6 jeunes chercheurs à la thématique de l'intégration européenne par l'intermédiaire de leur charge de travaux dirigés (éq assistants dans d'autres pays). Les autres cours ont été renforcer par la création d'espace pédagogique interactifs qui ont été décisifs dans le contexte COVID et des cours à distances, à la fois écrits et filmés. A ce la se sont ajouté les séminaires de recherche et professionnels qui se sont déroulés comme prévu et ont inclut la préparation aux concours européens en partenariat avec l'ENA.

Autre activité phare de la Chaire, le séminaire à très haut niveau Sorbonne-Ecole Nationale d'administration a été inauguré par Themis Christophidou et a permis de faire dialoguer plusieurs hauts personnels de l'administration européenne (trois directeurs généraux de la CE, un ancien directeur de cabinet de Commissaire, un ancien membre du cabinet de JC Junker, un directeur du Conseil, le SG du PE et sa cheffe de Cabinet) avec du très haut personnel français (ambassadeur, n°2 et 3 du Secrétariat général aux affaires européennes, chef-adjoint de cab du MAE) et des académiques spécialistes de la thématique du jour devant les étudiants des masters de politique européenne de la Sorbonne et de l'ENA et des doctorants. Le secrétaire général de l'association française de science politique a participé assidûment. Le séminaire donnera lieu à une publication de deux numéros de la revue française d'administration publique dont la parution a été (judicieusement) programmée par la revue pour le début de la présidence française de façon à lui assurer les meilleurs échos.

En parallèle des recherches innovantes ont été conduites sur la fonction publique européenne, la cartographie comparée des dirigeants politiques et administratifs des institutions de l'UE au début du mandat J.-C Junker et celui de U. Von der Leyen, auquel s'ajoute des travaux sur le rapport à la politique dans les institutions et les politiques économiques dont le plan de relance qui a été mené dans le cadre du séminaire.

En termes de valorisation, le titulaire de la chaire s'est investi dans un important travail de rayonnement, communications, keynotes, interventions dans des revues en ligne, un documentaire. Une partie substantielle, mais non quantifiable, a consisté dans un travail de valorisation des études européennes au sein de l'Université, de la nouvelle alliance UNA Europa mais aussi de rapprochement des liens entre les sciences humaines et sociales et l'Union européenne (cf. Impact plus bas).

Impact général

Le programme a impliqué massivement le porteur de la Chaire. Il a aussi permis à des doctorants et jeunes docteurs d'enseigner sur les questions européennes pour la première fois. L'existence de la chaire a également eu pour effet indirect de renforcer la place et l'intérêt pour l'Europe pour l'ensemble des personnels du département de science politique, et de faire de celui-ci l’un des points d’ancrage de la nouvelle politique européenne de l’université et de ses coopérations notamment avec Europaeum et la nouvelle alliance européenne UNA Europa.

Sur le plan de l'impact, la chaire a eu trois impacts assez déterminants :

  • Elle a permis une présence accrue de la dimension européenne au sein du département de science politique et aussi de Paris 1 dans son ensemble. Avec la nouvelle présidence élue en 2021, L’Europe est désormais au cœur du projet de l’établissement (nouvelle charge de mission puis vice-présidence en charge de l’Europe, nouveau service de projet qui est en grande partie tourné vers l'Union européenne. Le porteur de la chaire a pu jouer ici un rôle de conseil important pour que la nouvelle stratégie soit dotée de moyens propres à créer des effets d'entrainement durables.
  • Le titulaire de la chaire s'est investi massivement dans le projet des universités européennes et a accompagné la création d'UNA Europa avant de s'investir plus spécifiquement dans l'axe études européennes (plus de 200 h de contribution en 2020) dont il a été l'un des artisans depuis le départ. Acteur de terrain, il a également pu faire le lien avec de la Cheffe d'unité en charge au sein d'EAC et de la directrice générale EAC. Du point de vue de l'impact direct pour les études européennes au sein de l'Alliance et de Paris 1, l'effet est la création d'un parcours de formation (certificat) qui pourra potentiellement initier des centaines d'étudiants dans l’ensemble des départements et disciplines qui le souhaite à l'Europe au cours de leur bachelor, de façon conforme aux discussions sur la politique des études européennes (embedness strategy) initiées avec la DG EAC.
  • Le titulaire s'est enfin massivement investi dans la promotion d'un axe de recherche interdisciplinaire sur la démocratie, les transformations sociales et la culture en Europe qui a donné naissance au cluster 2 d'Horizon Europe. Il a aussi été un des acteurs clefs pour la préparation du dernier trilogue qui a conduit à pourvoir ce cluster de 2 milliards d'Euros. On notera que ce budget est désormais susceptible d'associer des milliers de chercheurs et de doctorants ainsi que des très nombreux représentant de la société civile européenne dans une démarche de co-création. Si le budget est généré par le DG RTD, il associe au sein de la Commission très étroitement la DG EAC dans la phase de programmation

A cela s'ajoute une action de plus long terme liée aux travaux de recherche du titulaire sur la fonction publique européenne, notamment autour des questions de paradigme de la politique des ressources humaines et des concours de recrutement. Si ces travaux ont indéniablement contribué au débat (et probablement aux infléchissements en cours), il est néanmoins difficile d'en mesurer précisément l'impact.

Plus classiquement, la chaire a contribué à la publication et la dissémination des travaux de recherche dans les cercles académiques, mais aussi plus grand public (contribution à un documentaire TV, prise de position dans l'espace public, etc.). outre la publication en open access d'un livre sur le fonction publique européenne, un double numéro de la revue française d'administration publique qui sortira pour la présidence française rendra compte du travail de séminaire à haut niveau sur la sociologie de l'administration européenne, deux livres sont également en cours d'écriture mais a été passablement retardé par les effets de la crise sanitaire sur la situation de l'enseignement et l'investissement consenti pour les impacts détaillés plus haut. On notera la participation à l'anniversaire des 30 ans des chaires J. Monnet en juin 2019 et l'intervention devant le commissaire européen de l’époque appelant à renforcer les études européennes, notamment dans un sens critique et de l’investissement dans la formation doctorales et post-doctorale interdisciplinaire.
 

Enseignement

Paris 1-Panthéon-Sorbonne

  • Création du cours de L2 « introduction à la politique européenne » en Licence de Science politique.

Ouverture du cours au L2 sciences-po/droit et sciences-po/eco.

       EPI : https://cours.univ-paris1.fr/course/view.php?id=20125

  • Création du 2 puis 6 groupes de travaux dirigés pour accompagner le cours (non prévus à l’origine).
  • Cours d’administration de l’UE (lien M1)

       EPI : https://cours.univ-paris1.fr/course/view.php?id=20117

  • Cours de sociologie des acteurs et des politiques européennes

       EPI : https://cours.univ-paris1.fr/course/view.php?id=18218

  • Séminaire « actualité de la recherche européenne » avec A. Vauchez.
  • Formation aux professions de l’UE et préparation au concours des institutions européennes dispensé par l’ENA grâce aux fonds de la Chaire.

       https://www.ena.fr/Concours/preparer-reussir-concours

 

ENA/Paris 1

  • Cours « sociologie des institutions et des politiques européennes » master joint ENA/Paris 1

       EPI : https://cours.univ-paris1.fr/course/view.php?id=20442

 

Collège d’Europe

 

Formation à la recherche

  • encadrement de trois doctorantes et une doctorante à temps partielle (avec Cambridge) sur des questions européennes
  • encadrement chaque année de dizaines de dossier de recherche, papers, mémoires de master sur les questions européennes

Séminaire à haut niveau

Organisation d’un séminaire à haut niveaux joint Paris 1-ENA, accueil de grand témoin de la très haute administration française et de l’UE et d’académique pour des échanges sur les transformations de l’administration et des politiques européennes. 10 séances de deux heures sur 2020-21. Chattam house rules et publication prévue d’un numéro spécial de la RFAP en 2022.

https://www.ena.fr/Recherche/Seminaires-et-colloques/Manifestations-a-venir/Seminaire-de-haut-niveau-Quels-Changements-dans-l-administration-de-l-Union-europeenne-2015-2021


Recherche

Plusieurs terrains en cours, en particulier analyse ACM des dirigeants politiques et administratifs de l’UE, analyse statistique des directeurs des institutions et des agences de l’UE, campagne d’entretiens sur l’affaire Selmayr, travail théorique sur les liens entre bureaucratie, charisme et intégration européenne.

  • Ouvrages et coordination d’ouvrage ou de revue.

Au service de l’Europe. Crises et transformations de la fonction publique européenne, Edition de la Sorbonne, 2019, en ligne sur Open-edition : https://books.openedition.org/psorbonne/21204 

-en cours de réalisation

  • Direction du numéro double de la Revue française d’administration publique sur « le champ administratif européen », parution prévue pour janvier lors de la présidence française.
  • Co-direction avec Antoine Vauchez de « Le plan de relance. Work in progress »

-revue sans comité

Toward a European policy for SSH. Melanges offerts à Philippe Keraudren, numéro spécial de Graspe, Cahier n° 40, Novembre 2020 (téléchargé à 32 000 fois)

https://graspe.eu/document/grasp40.pdf

 

  • Articles/chapitres

“Entre technocratie et politique. Ce qu’une analyse structurale (du champ de l’eurocratie) nous dit du Parlement européen, et le contraire », in S. Michon, Le Parlement européen au travail, Rennes, PUR, 2017.

« European integration » in Ph. Outhwaite et S. Turner, dir., Sage Handbook of political sociology, London, Sage, 2017, p. 1083-1103. http://sk.sagepub.com/reference/the-sage-handbook-of-political-sociology-2v/i8307.xml

“Yanis Varoufakis, the Minotaure and the field of Eurocracy” (avec F. Lebaron), Historical Social Research / Historische Sozialforschung, Vol. 43, No. 3 (165), Special Issue: Economists, Politics, and Society. New Insights from Mapping Economic Practices Using Field-Analysis (2018), pp. 216-247

 https://www.ssoar.info/ssoar/handle/document/59097

« La science politique de l’Europe à la fin des années 90 en France : retour réflexif sur un texte oublié » in Larat Fabrice, Mangenot Michel, Sylvain Schirmann, dir., Les études européennes. Genèse et institutionnalisation, Paris, Hors-Série collection FARE, L'Harmattan, décembre 2018.

Deux notices « Eurocrates » et « marché politique européen » dans H. Michel, S. Levêque et J. G. Contamin, Rencontres avec Michel Offerlé, Paris, Ed Le Croquant, 2019.

« Europe : ensemble, tout devient impossible ? »  in Psychologie de la connerie en politique, sous la direction de Jean-François Marmion, Paris, Edition des sciences humaines, 2020, p. 347-361.

« How public administrations lose their sacred part : EU civil servants from mission to management », Working papier du Centre Européen de Sociologie et de Science politique (CNRS/P1/EHESS),

« Democracy as a challenge for European research » de Graspe, Cahier n° 40, Novembre 2020

“Compter la fonction publique européenne. Pistes et matériaux pour une histoire sociale et politique de la statistique du personnel des institutions européennes », Histoire et mesure, 2020, n°35, 28 pages, dossier coordonné par Emilien Ruiz), sous presse (parution juin 2021)

« The European economic austerity and the field of the European Economic Governance » (avec F. Lebaron), Politics, Anthropological Research, International problems and Social Sciences, sous presses, juin 2021. 

  • Organisation de colloques et séminaires. 
  • Responsable de la section « EU Elites and Bureaucratic transformations » (8 panels, 45 communications), Standing Group on the EU, ECPR, Sciences-Po Paris, 13-15 June, 2018 https://ecpr.eu/Events/Event/SectionDetails/704
  • Séminaire ENA/Sorbonne (voir plus haut)

https://www.ena.fr/Recherche/Seminaires-et-colloques/Manifestations-a-venir/Seminaire-de-haut-niveau-Quels-Changements-dans-l-administration-de-l-Union-europeenne-2015-2021

 

  • Communications : 
  •  Keynotes/bookpresentation : 

Presentation de European Civil Service in times of crisis, UC Louvain, discuté par V. Van Inglebaum, 6 avril 2017, 45 mn + 45 mn de discussion.  

Book panel sur “European Civil in times of crisis”, Council for European Studies, discuté par S. Saurruger et Hussein Kassim, Juillet 2017, 10mn présentation, 50 mn de débat.

Book Panel sur “European Civil in times of crisis” organisé sous la forme d’une joint session par le network sociologie de l’Etat et European Multilevel administration, Congrès de l’European Group of Public Administration, Milan, 31 aout 2017 ; 45 mn + 45 mn de discussion. 

Présentation du Livre “European Civil in times of crisis”, Maison des sciences de l’Homme d’Alsace, 2 février 2018, 45 mn, 45 mn. 

Keynote : “Mapping Eurocracy: historical developments, socio-political struggles, and the changing face of Eurocrats, keynote du workshop Analysing transnationalism from a field perspective, Max-Planck-Institut für Gesellschaftsforschung, Cologne, 20- 22nd 2018. 

 “European Civil Service in (Times of) Crisis: A Political Sociology of the Changing Power of Eurocrats, Tuesday, lecture @ European Studies Centre, Oxford, 30 October 2018.

Keynote : “What changes inside EU elites and staff. An update on the field of eurocracy”. Meeting “Elites and civil society elites”, (Swedish National agency) chaired by H. Johansson, 10-12 april, Lund university. 

Keynote : « From monopolisation to liberalization? The expertise capital, the European Commission and the transformations of the field of eurocracy (1960-2015) ». 15th annual HEIRS Conference: “Experts, knowledge and the (de)legitimization of European politics”, University of Paris I Panthéon-Sorbonne, 23-24 May 2019

Book presentation “European Civil Service in (Times of) Crisis: A Political Sociology of the Changing Power of Eurocrats”, Book presentation, Universidad Juan Carlos III, Madrid, Novembre 2019. 

Présentation de « Au service de l’Europe » IEP de Strasbourg puis Nanterre, novembre 2020, puis CESSP février 2021

  • Communications à des colloques. 

“En quoi l’analyse du champ de l’eurocratie éclaire-t-elle l’analyse des politiques européennes », ST « Sociologie politique de l'UE et analyse de l'action publique européenne : quels débats, quelles passerelles ? » avec Y. Surel, Montpellier Juillet 2017

“Culture or Social Domination? New Internal Battles and the Integration of the New Comers from Enlargement into the Commission”, panel New perspectives on the EU administration: the European Commission and the Court of Justice of the European Union – socialization and politicization (Bauer, Laffan, Kassim, Connelly), Council for European Studies, Glasgow, Juillet, 2017. 

« La politique européenne des SHS au risque du mainstreaming. Quelques notes ethnographiques », in Franchir les frontières bureaucratiques, Acteurs et ressorts des débordements sectoriels dans l’action publique, Journées d’études, coordonnées par Vincent Lebrou, Luc Sigalo Santos, Anne-Cécile Douillet, Julien O’Miel, Lille, 4 et 5 avril 2018

« Le tournant managérial de la Commission, tournant de la légitimation des politiques européennes par l’expertise ? Pratiques et capital d’expertise dans le champ de l’eurocratie des années 1960 à nos jours », in Formes de légitimation et de l’action publique européenne, Journée d’étude du Groupe UE de l’association française de science politique, 31 mai, Université Paris 1 (centre Mahler).

“The EU Civil Service in Crisis of Reproduction”, communication dans le panel The EU Civil Service, Still an Administrative Elite?, Standing Group on the European Union Conference 2018, 13 - 15 June 2018, Sciences Po, Paris. 

« Ce que l’objectivation numérique de la fonction publique européenne nous dit de la construction européenne », Journée d’études les mesures de la fonction publique, dir. E. Ruiz, Sciences Po Paris, 28 novembre 2019. 

“The Junker Commission and the Selmayrgate: on some limits to a "political European Commission", The Juncker Commission in historical and theoretical perspective, dir. Hussein Kassim, zoom meeting, 25 June 2020.

“The Eurocratic paradox. Amtscharisma, Cesarist Challenges and European political crisis in pre and post Maastricht's treaty configurations”, Kongress der Deutschen Gesellschaft für Soziologie, Sept 2020, Webex. 

À venir (reporté pour cause de Covid-19)

- 2 communications au Council for European studies de Reyjavik (on line) printemps 2021

- Colloque international sur les nouveaux usages de P. Bourdieu, Varsovie ou Strasbourg, reporté à juin 2021

- colloque de Cerisy reporés en 2022 sur « Penser les sociétés et les pouvoirs avec Max Weber : vers une ‘science de la réalité’ ? » ou j’interviendrai sur « L’Europe peut-elle être gouvernée par une personnalité charismatique ? Sur quelques contractions théoriques et empiriques du "leardership politique" de l’UE ».

  • Valorisation publique

• Article « Technocratie européenne » dans Lafarge, F. Mangenot, M et Charlety, V le Dictionnaire de la gouvernance européenne, Paris, Larcier, 2018. https://www.academia.edu/32924296/Gouvernance_européenne_et_technocratie

 • Discover society, contribution to the special issue on Brexit coordinated by W. Outhwaite, discoversociety.org, janvier 2018; 

 • « Comprendre les nominations à la tête de l’UE », le Grand continent, juillet 2019, https://legrandcontinent.eu/fr/2019/07/20/comprendre-les-nominations-a-la-tete-de-lunion/

 • Qui va gouverner l’UE (et qu’est-ce que cela pourrait changer) ? A0C, 2019 : https://aoc.media/analyse/2019/09/10/qui-va-gouverner-lue-et-quest-ce-que-cela-pourrait-changer/

 • Moins ça change, moins c’est la même chose ? Une première analyse du collège de la Commission Von der Leyen Politique Européenne, 2019 http://politique-europeenne.eu/moins-ca-change-moins-cest-la-meme-chose-une-premiere-analyse-du-college-de-la-commission-von-der-leyen/?preview=true&_thumbnail_id=1760

 • Le Covid-19, un tournant pour l’Union européenne ? A0C, 2020 : https://aoc.media/analyse/2020/04/09/le-covid-19-un-tournant-pour-lunion-europeenne/

• Avec les doctorants de l’association française de science politique et du Groupe de Recherche sur l’UE

Virginie Guiraudon : https://www.youtube.com/watch?v=SzQbHYZfNng

Lola avril : https://www.youtube.com/watch?v=pN0A0zNtRH4

• Interviews pour Acteurs publique, la Croix, Libération, la TV chinoise, Mediapart.

https://www.la-croix.com/Monde/Brexit-face-Royaume-Uni-flegme-europeen-Michel-Barnier-2020-12-24-1201131868

https://www.liberation.fr/debats/2020/07/02/une-union-europeenne-aveuglement-blanche_1812369/

https://www.mediapart.fr/journal/international/100421/ue-la-commission-critiquee-pour-son-recours-des-societes-de-conseil

 

• Documentaire. Travail avec le réalisateur et interview pour le documentaire l’Europe et ses fantômes (avec P. Boucheron, L Middleaar P. Ismar, etc :

https://www.france.tv/france-5/la-case-du-siecle/1455249-l-europe-et-ses-fantomes.html

  • Activités associatives ou de représentation 

• Vice-président de l’Association française de science politique, Vice-président de la confédération européenne de associations de science politique en charge d’Horizon Europe et des relations avec l’UE.

• animateur de la campagne « one billion for democracy » en lien avec l’European Alliance for social sciences and humanities et diverses organisations de la société civile et des étudiants européens.

• Paneliste pour la cérémonie des trente ans des chaire JM.

https://blogs.surrey.ac.uk/politics/2019/06/28/value-vision-and-viability-30-years-of-jean-monnet-activities/